Tout le monde le sait : électricité et eau ne font pas bon ménage ! Mais pas d’inquiétude, il est tout à fait possible de rouler sous la pluie avec votre vélo électrique. Cette pratique ne présente aucun risque d’électrocution. 

Les e-bike sont parfaitement pensés pour pouvoir être utilisés même en cas d’intempéries. En revanche, des précautions sont à prendre pour rouler sous les averses en toute sécurité et sans abîmer votre VAE. Nous vous expliquons comment adapter vos équipements ainsi que votre comportement. 

Vérifiez que la pluie n’abîme pas la batterie de votre VAE

Les fabricants ont pensé à tout : que la batterie de votre vélo électrique soit située sur le porte-bagage, sur le cadre ou intégrée à ce dernier, elle est toujours protégée par un étui étanche. Celui-ci est conçu pour limiter au maximum les entrées d’eau qui pourraient endommager la batterie. 

En revanche, par temps de pluie, il est important de vérifier que votre batterie est correctement fixée. Dans le cas contraire, cela pourrait favoriser les infiltrations d’eau et donc provoquer des dommages. Pour que l’étui puisse correctement exercer son rôle, la batterie ne doit donc pas pouvoir bouger lors du trajet. 

Anticipez le freinage lorsque vous faites du vélo électrique sous la pluie

Il est important dans toutes les circonstances de toujours anticiper le freinage lorsque vous vous déplacez à vélo électrique. Mais en cas de pluie, vous devez redoubler de vigilance et potentiellement anticiper la présence de flaques d’eau. Comme en voiture, ces conditions météo rendent la distance pour s'arrêter plus longue. L'eau de pluie rendant les patins de freins moins performants, nous vous conseillons donc de freiner à l’avance, même si vous êtes encore loin de l’obstacle en question. 

En effet, pour freiner efficacement sous la pluie avec votre VAE, il faut éviter les ralentissements soudains. La pluie rend la chaussée humide : celle-ci devient plus glissante qu’à l’habitude, et donc plus dangereuse. La bonne habitude à prendre est d’actionner légèrement les freins à plusieurs reprises pour décélérer efficacement et sans danger. 

Bien sûr, n’oubliez pas de vérifier régulièrement l’état des freins de votre vélo électrique, mais aussi l’état des pneus. Si les conditions météo sont mauvaises pour une longue période, n’hésitez pas à vous équiper de pneus tout temps, grâce auxquels vous aurez une forte adhérence sur route mouillée. Petite astuce : des pneus légèrement sous-gonflés permettent à une plus grande partie de la gomme d'entrer en contact avec la route, ce qui donne à votre vélo électrique une meilleure adhérence.

Si vous faites fréquemment des déplacements sous la pluie, privilégiez des jantes en aluminium. Contrairement à celles en acier, elles ne sont pas très sensibles à l’effet de l’eau sur les freins. Le freinage sera également moins affecté par la pluie si vous êtes équipé d’un système à disque ou d’un système de freinage dans le moyeu. 

E-bike par mauvais temps : adaptez votre vitesse

Les vélos électriques peuvent aller jusqu’à 25 km/h. Une vitesse agréable, qui permet de se déplacer rapidement, mais qu’il est nécessaire d’adapter selon les conditions météo. En cas de pluie, réduisez donc votre allure habituelle afin de mieux anticiper les potentielles glissades.

Nous vous conseillons également d’éviter de rouler sur les lignes blanches, qui deviennent très glissantes avec la pluie. C’est aussi le cas des surfaces métalliques (rails de tramway, plaques d’égout…) et des endroits boueux ou couverts de feuilles. 

Les averses diminuant votre visibilité et votre confort de conduite, rouler moins vite avec votre VAE vous permettra également d’éviter plus facilement les flaques d’eau et tous les dangers qui pourraient apparaître devant vous. Au guidon, veillez à garder le regard fixé vers l’horizon et non vers le sol.

Choisissez le bon équipement anti-pluie pour faire du vélo par tout temps

Faire du vélo sous la pluie n’est pas vraiment agréable. Mais si vous n’avez pas d’autre choix pour circuler, il existe bien sûr des équipements très efficaces pour vous protéger de l’eau et améliorer votre confort. 

Vous pouvez notamment équiper votre vélo de garde-boue s’il n’en possède pas. Une astuce qui vous évitera d’arriver au travail couvert d’eau. Pour plus de confort, n’hésitez pas également à vous procurer un top case étanche qui pourra accueillir vos affaires et les garder au sec le temps du trajet ou bien à acheter une sacoche imperméable. 

Enfin, pour préserver votre téléphone, il existe des supports smartphone étanches. Vous pourrez ainsi continuer de l’utiliser en conduisant votre vélo électrique, sans risque qu’il ne prenne l’eau et s’endommage.

Sur votre VAE, optez pour des vêtements anti-pluie

Avec un bon équipement anti-pluie, vos sorties en cas de météo capricieuse seront plus agréables. Il existe aujourd’hui un large choix de vêtements imperméables, confortables à porter et surtout très efficaces. Pour rester au sec au guidon de votre vélo électrique, n’hésitez donc pas à investir dans :

  • une veste anti-pluie bien couvrante ou un poncho de pluie,
  • des gants pour protéger vos mains ou des manchons à placer sur le guidon,
  • un surpantalon de pluie pour mettre vos jambes à l’abri.

Il existe aussi des protections de pluie intégrales pour cyclistes, qui couvrent à la fois le haut et le bas du corps. Choisissez également des chaussures imperméables… Rien de pire que d’arriver au travail les pieds trempés et de passer la journée dans cet inconfort. 


À vélo électrique, protégez votre tête des intempéries

La vocation première de votre casque est bien sûr de protéger votre tête en cas de choc. mais le casque est aussi un outil pour vous garder à l'abri. En cas de pluie, le mieux est donc de prendre un casque avec des aérations limitées, pour éviter les infiltrations d’eau. 

Choisir un casque avec visière est également une très bonne option puisque celle-ci vous aidera à conserver une meilleure vision de la route, notamment si vous portez des lunettes. 

Enfin, si le casque que vous utilisez sur votre VAE n’est pas équipé d’une housse intégrée, il est possible de lui ajouter une protection anti-pluie universelle. Elle se glisse facilement dans une poche de blouson ou un sac et vous permettra de garder la tête au sec. 

Installez une bâche de protection si vous stationnez votre VAE sous la pluie

Il est toujours préférable de stationner votre e-bike à l’abri et dans un lieu sécurisé. Mais si vous n’avez pas d’autres solutions, il est aussi possible de le laisser à l’extérieur, en prenant soin de protéger votre vélo électrique du vol. En cas de pluie, nous vous encourageons également à le couvrir d’une bâche de protection. 


Cette disposition est surtout valable pour vous éviter d’avoir à monter sur un vélo complètement trempé. Les bâches de protection couvrent entièrement votre VAE, vous assurant de vous déplacer sur un vélo sec au départ. 

Vélo électrique sous la pluie : assurez-vous d’être visible

À vélo, la pluie perturbe votre visibilité, mais aussi celle des autres usagers, qu’ils soient en voiture, à pied ou en deux-roues. Il est donc important d’être bien visible, pour vous assurer une bonne sécurité. 


Pour cela, soyez sûr que vos lumières fonctionnent, notamment le phare avant. Le mieux est d’utiliser un phare 40 lux dont la puissance vous permettra d’être vu à plusieurs centaines de mètres même en cas de pluie. Optez aussi pour des vêtements munis de bandes réfléchissantes ou d’un gilet de sécurité jaune. Il est aussi possible d’équiper son casque d’une lumière, clignotante ou non. De cette façon, personne ne pourra vous louper en cas de pluie !

VAE et pluie : renseignez-vous sur votre certification IP

Tous les vélos électriques ont une certification IP (indice de protection). Il en existe de différents niveaux : plus le chiffre qui suit est élevé, plus votre VAE est étanche. Une donnée particulièrement utile si vous comptez utiliser votre e-bike dans des conditions extrêmes de façon régulière. 


Ainsi, si votre vélo électrique a une certification IP5, cela indique qu’il est résistant à un jet d’eau à basse pression. Alors qu’une certification IP56 assure une protection face aux jets d’eau à haute pression venant de toutes directions. Cependant, quelle que soit la valeur d’IP de votre VAE, nous vous recommandons d’éviter de l’asperger d’eau à forte pression ou de l’immerger totalement dans un liquide. 

Vous l’aurez compris, il n’y a rien qui vous empêche de rouler sous la pluie avec votre vélo électrique. Grâce à tous ces conseils, vous pourrez même arriver à destination parfaitement sec. Après un trajet pluvieux, pensez à laisser votre appareil incliné pour laisser l’eau s’en écouler. Prenez également quelques minutes pour le sécher. Une habitude qui peut vous aider à augmenter sa longévité.

11 mars, 2022 — Kamilla Lambotte