Pourquoi choisir le vélo électrique ?

Depuis 2 ans nous assistons à un véritable renouveau du vélo classique et un essor sans commune mesure du vélo électrique également appelé VAE (500 000 VAE vendus en France en 2020). Résultats inattendus de la crise sanitaire ? Prise de conscience massive ? Pourquoi de plus en plus de personnes choisissent-elles le vélo électrique ?

Le VAE, vélo à assistance électrique, définition

Ce moyen de locomotion dit de mobilité douce se définit de la façon suivante dans le code de la route :

« Cycle équipé d’un moteur auxiliaire électrique d’une puissance nominale continue maximale de 0,25 kilowatt, dont l’alimentation est réduite progressivement et finalement interrompue lorsque le véhicule atteint une vitesse de 25 km/h, ou plus tôt si le cycliste arrête de pédaler.» (Article R311-1 du Code de la route partie 6.11).

Une prise de conscience écologique

Selon l’Ademe, près de 40% des trajets quotidiens font moins de 3 km. Dès lors, prendre sa voiture devient un non-sens. Si l’on considère le temps de parking et la circulation souvent dense en ville, être un conducteur de voiture solo vous fait perdre du temps alors que vous pensez en gagner. Le vélo électrique hollandais (de type vélo droit), vélo de ville ou autre, s’avère donc plus performant que la voiture sur les courts trajets (moins de 5 km) en milieu urbain avec ses 25 km/h de vitesse maximale et son agilité.

De plus en plus de personnes l’ont compris et les municipalités s’adaptent à cette nouvelle mobilité en créant des infrastructures adaptées : pistes cyclables, zones de courtoisie, aménagements de la chaussée permettant aux vélos de les remonter…

De plus, avec les accessoires disponibles comme le porte-bagage ou le siège enfant, le vélo électrique est facile à utiliser pour faire ses courses, déposer ses enfants à l’école ou pour vous rendre au boulot sans tracas pour vous garer.

Une santé retrouvée

Avec les confinements successifs, le télétravail qui s’est généralisé et le stress généré par l’épidémie de COVID-19, l’envie de se dépenser et de retrouver la forme a conquis bon nombre de personnes. Nous ne sommes pas tous égaux devant l'effort et la reprise du vélo peut parfois s'avérer compliquée.

C’est là que le VAE intervient.

Moins fatiguant que le vélo classique, il demande néanmoins au cycliste de pédaler pour rouler. Comme son nom l’indique le vélo à assistance électrique VAE, aide mais ne fait pas à votre place contrairement aux cyclomoteurs qui ne demandent un effort de pédalage qu’au démarrage.

Le travail du corps

Le vélo électrique permet un travail harmonieux du corps, puisque la majorité de vos efforts ne se concentre plus sur les jambes. 

  • Les jambes, bien sûr, le vélo favorise la circulation sanguine
  • Le cœur, oui car le vélo favorise un travail d’endurance, même si l’effort est soutenu par l’assistance électrique.

Le vélo électrique permet donc de retrouver la ligne en douceur pour peu que l’on en fasse régulièrement.

Le plaisir de la randonnée

Le vélo à assistance électrique permet d’aller partout ou presque, il suffit de choisir le modèle adapté à vos envies.

Vous pourrez vous promener sur de longues distances sans crainte d’être rapidement fatigué. L’effort mesuré vous permet de profiter du paysage sans vous focaliser sur la puissance de pédalage ou la récupération de votre souffle après une pente.

Partez à la découverte de la France et de ses paysages, seul, en famille ou entre amis.

La seule mise en garde à vous faire serait de vous assurer de l’autonomie de votre batterie. Choisir sa batterie en fonction de son usage est indispensable. Pour des balades longues distances on optera pour une batterie lithium-ion qui se charge en 5 à 6 heures et permet une autonomie de 80 à 90 km.

Solutions d’achats

Le vélo électrique a un coût, même un vélo d’entrée de gamme est assez onéreux. Il existe des aides des collectivités et des aides de l'État pour pouvoir acheter un vélo électrique. Il y a également une solution qui allie achat d’un vélo de bonne qualité voire haut de gamme, geste pour la planète et maîtrise de votre budget. Le vélo d’occasion ou vélo reconditionné. Retrouvez ci-dessous un tour d’horizon des principales aides à l’achat. Pour en savoir encore plus n'hésitez pas à lire notre article dédié aux aides.

Les aides des collectivités territoriale

Ce sont des coups de pouce financiers qui dépendent soit de votre mairie, soit de votre département, soir de votre région. Ils sont soumis à certaines conditions de revenus. Toutes les régions ne le font pas pour le moment, mais le dispositif s’étend. Par ailleurs, de nombreuses mairies proposent des dispositifs d’aides. Il est judicieux de se renseigner à tous les niveaux de la collectivité.

Les aides de l’état

Le bonus écologique

En 2022 le bonus écologique, c’est ainsi que s’appelle l’aide à l’achat d’un vélo électrique neuf, a été modifié.

Pour obtenir cette aide vous devez :

  • Être une personne physique
  • Être majeure
  • Résider en France
  • Le revenu fiscal de référence, RFR, ne doit pas dépasser 13 489 euros par part l’année N-1 de l’achat du vélo.
  • Être éligible et avoir obtenu une subvention de la collectivité locale du lieu de résidence.
  • Ne jamais avoir bénéficié de cette aide.

Par ailleurs l’aide de l’État ne peut être supérieure à l’aide locale.

En plus de ces critères l’aspirant bénéficiaire de l’aide doit satisfaire aux conditions d’achat suivantes :

  • Le vélo acheté doit être neuf, que ce soit un vélo de ville électrique, un VTT électrique…
  • Il doit être équipé d’un moteur électrique comme définit par le code de la route et la réglementation européenne (demandez au vendeur)
  • La batterie n’est pas une batterie au plomb
  • Vous devez vous engager sur l’honneur à garder votre vélo plus d’un an.

Bon à savoir : le bonus écologique est désormais valable pour l’achat d’un vélo cargo.

La prime à la conversion

La prime à la conversion était réservée à l’achat d’un véhicule électrique comme une voiture, une camionnette, un scooter ou une moto. Depuis juillet 2021, cette prime à la conversion est étendue aux vélos électriques.

Le montant de la prime à la conversion est de 40% du prix d’acquisition dans la limite de 1500 euros, sans condition de revenus. Ce bonus est cumulable avec le bonus écologique, qui est subordonné à l’obtention d'une aide de la collectivité.

Bon à savoir : vous pouvez utiliser la prime à la conversion pour l’achat d’un vélo électrique neuf ou d’occasion. En échange de la mise au rebut d’un véhicule diesel immatriculé avant 2011 (première immatriculation) ou d’un véhicule essence immatriculé avant 2006 (première immatriculation).

Le vélo d’occasion

Le vélo à assistance électrique d'occasion permet de profiter d’un bon vélo électrique à un moindre prix. Acheté dans une enseigne spécialisée, il est remis à neuf, testé et garanti pour vous permettre d’en profiter sereinement.

De plus, les prix sont moindres que ceux des vélos neufs et vous permettent d’avoir pour le même budget la satisfaction d’un vélo de gamme supérieure et d’une marque de renom comme Moustache, VanMoof, Btwin, Cannondale, Vélobécane, Cowboy et Kalkhoff et bien d’autres.

Vous trouverez tous les types de vélo existants comme les VTC (vélo tout chemin), les VTT(vélo tout terrain), les vélos de ville, les vélos pliants (mini-vélos) et même des speed bikes. Attention toutefois ces derniers sont soumis à une réglementation spéciale.


En résumé, le vélo électrique offre de nombreux avantages, maniabilité, sécurité, agilité, en ville et en campagne sans oublier son côté gardien de notre santé et de notre vitalité. Gageons que l’aventure du VAE ne fait que commencer.