Les marques de vélo électriques françaises

Opter pour un vélo électrique au quotidien c’est bien, choisir une marque française pour soutenir l’économie locale, c’est encore mieux ! Avec de très nombreux fabricants de renommée sur le marché du VAE, la France se positionne d’ailleurs comme l’un des leaders européens du secteur, cocorico ! 

L’étoile montante du cycle électrique français, Moustache Bikes, fait son trou en France et à l’international avec des points de vente en Suède, au Canada, en Nouvelle Zélande… Mais elle est loin d’être la seule marque qui monte actuellement !

Selon les prévisions de l’Union Sport & Cycle, 976 000 vélos seront produits en France en 2022 dont plus de la moitié à assistance électrique.

Avant de vous présenter ces marques qui font les beaux jours du VAE dans l’hexagone, revenons sur le made in France.

C’est quoi un vélo électrique Made in France ?

Vous le savez probablement, pour pouvoir utiliser légalement la mention “Made in France” sur un produit, une part substantielle de sa valeur ajoutée doit être créée sur le territoire français. 

Dans le cas de la fabrication de vélo, le fait de réaliser l’assemblage en France est donc suffisant pour communiquer sur le ce fameux Made in France. 

En réalité, le vélo entièrement fabriqué en France n’existe pour ainsi dire pas car avec plus de 100 pièces nécessaires à l’assemblage, il serait quasiment impossible d’être compétitif sur ce marché.

Des pôles d'expertise se sont donc développés aux quatre coins du monde. Nous pensons notamment à Taiwan pour les cadres, au Japon pour les éléments mécaniques (Shimano) ou plus proche de nous avec la Hongrie qui produit en partie les moteurs électriques de la marque allemande Bosch, sans oublier le Portugal et sa “Bike Valley”. 

De plus en plus de marques font toutefois l’effort de rapatrier la production de certaines pièces sur le sol français ou européen, en faisant revenir un savoir-faire parfois perdu.

Tour d’horizon des fabricants français de vélos à assistance électrique, toutes catégories confondues.

Les marques de VAE françaises

Moustache Bikes

Année de création : 2011
Localisation : Thaon-les-Vosges

Gamme électrique : ville, tout chemin, cargo, speed bike, VTT, fat, route, gravel, tandem, enfant

Moustache Bikes est une marque spécialisée dans la conception de vélos électriques qui a vu le jour en 2011 dans les Vosges. Emmanuel Antonot et Grégory Sand, les deux cofondateurs de la marque se sont lancés avec une idée simple : laisser la voiture au garage le plus souvent possible !

Si au démarrage, Moustache ne proposait “que” 7 modèles, le catalogue en compte aujourd’hui plus de 60 avec une gamme allant du vélo de ville au tandem en passant par le fat bike !

En une dizaine d'années, la marque est devenue leader du marché du vélo électrique en France et semble vouloir ramener toujours plus de savoir-faire sur le territoire.

Lucides sur la difficulté de concevoir des vélos 100% made in France, les fondateurs souhaitent toutefois développer de nouvelles lignes de production pour rapatrier la production de certains éléments, comme les roues, dans les Vosges.

Et pourquoi la moustache ? Parce qu’aussi surprenant que cela puisse paraître, le vélo et la moustache ont une histoire commune, tout du moins avec le guidon du vélo. La moustache courbée de chaque côté était tout simplement appelée “moustache guidon” !

Si vous voulez en savoir plus sur la belle histoire de cette marque, notez que les deux fondateurs se livrent dans un podcast de 5 épisodes à retrouver sur leur site.

Bon à savoir : l’ensemble des vélos Moustache sont conçus, dessinés et assemblés sur site, à Thaon-les-Vosges (dans le 88). 

O2Feel

Année de création : 2009

Gamme électrique : urbain, pliant, route, trekking, VTT, VTC, cargo, beach cruiser

Marque originaire des Hauts de France, O2feel est l’un des pionniers du secteur avec la commercialisation de leur premier VAE en 2010. 

Deux amis ingénieurs, un garage Amiénois et beaucoup de travail, c’est ce qu’il aura fallu pour faire de l’idée d’O2feel un acteur majeur du marché du vélo électrique en France. 


En l’espace de 13 ans, la marque a réussi s’imposer sur un marché concurrentiel en pleine croissance tout en raflant de belles distinctions au passage :

  • En 2018, le modèle iSwan est élu vélo électrique de l’année par les Numériques
  • En 2020, O2feel est élu meilleur vélo électrique dans la catégorie Lifestyle aux Pays-Bas, rien que ça.

Aujourd’hui, O2feel propose des vélos électriques adaptés à tous les besoins : urbain, pliant, route, trekking, VTT, VTC, cargo, beach cruiser.


Cerise sur le gâteau, O2feel commence à rapatrier l’assemblage en France puisque depuis mars 2021 un tiers de l’offre catalogue est assemblée à Wambrechies, près de Lille. Les autres modèles sont pour le moment assemblés au Portugal mais la marque souhaite faire revenir l’ensemble de la production en France à moyen-terme.

Bon à savoir : Titouan Perrin-Ganier, le quadruple champion du monde de Cross-Country Eliminator s’est engagé avec O2feel pour les championnats de France de VAE et roulera avec l’enduro Soar Power. Une preuve de plus du sérieux de la marque :).

Eovolt

Année de création : 2018
Localisation : région lyonnaise

Gamme électrique : pliant

Eovolt est une marque de vélo électrique française qui a la particularité de ne proposer que des vélos pliants, adaptés à un usage urbain ! Pliables en une dizaine de secondes, ils sont parfaitement adaptés aux cyclistes qui empruntent les transports en commun ou qui manquent d’espace pour stocker leur vélo.


L’histoire de la marque commence à Shanghaï, où se sont expatriés deux étudiants de l’ESC Tours. C’est donc en Chine que Baptiste Fullen et Luca Chevalier ont trouvé le savoir-faire nécessaire à la production des pièces de leurs vélos.

L’homologation européenne obtenue en 2017, la fabrication est lancée dès l’année suivante en Chine. Les fondateurs ont toutefois l’envie de rapatrier l’assemblage en France et c’est en région lyonnaise, que l’atelier français d’Eovolt voit le jour. « Notre but, dès le départ, était de rapatrier l’assemblage en France » indique Baptiste Fullen.


Aujourd’hui, leurs trois modèles de vélos électriques sont assemblés en France.

Le Vélo Mad

Année de création : 2012
Localisation : Rouen puis région Nantaise

Gamme électrique : urbain, route


Le Vélo Mad a vu le jour en 2012, mais à l’époque, l’entreprise n’avait pas encore jeté son dévolu sur le marché du vélo électrique. Elle s’était spécialisée dans la vente de vélos vintage à pignon fixe, les fameux fixies.

C’est en 2018 que l’aventure s’électrifie pour le Vélo Mad qui concevra son premier VAE suite à une campagne de crowdfunding réussie. Ils récoltent alors 40 000€ sur les 20 000€ espérés, le tout en remplissant le carnet de commandes.

Ce premier vélo électrique est entièrement assemblé en France, en collaboration avec la Manufacture Française du Cycle située à Machecoul, près de Nantes.

Aujourd’hui, la marque propose deux grandes familles de modèles : les vélos urbains adaptés aux trajets du quotidien et les vélos de route destinés à une pratique sportive. 

Pour vous procurer un Vélo Mad, vous n’aurez pas d’autre choix que de le commander en ligne directement sur le site internet du fabricant (ou reconditionné sur Upway ;)) car l’entreprise a fait le choix du cycle court en supprimant les intermédiaires.

Vous pourrez toutefois tester les vélos avant l’achat via un réseau d’ambassadeurs aux quatres coins de la France.

La marque a aussi mis en place un système de location longue durée (LLD) pour les particuliers qui souhaitent s’équiper sans acheter. Une façon plus accessible d’être au guidon du vélo de vos rêves pour une durée de 24 à 36 mois.

Bon à savoir : Le Vélo Mad peut se targuer d’être une nouvelle fois le vélo électrique officiel du Tour de France pour cette édition 2022.

Neomouv

Année de création : 2003
Localisation : La Flèche (Pays de la Loire) et assemblage au Portugal

Gamme électrique : urbain, pliant, cargo, VTC, VTT

Neomouv est loin d’être un petit nouveau sur le marché du vélo électrique puisque c’est en 2003 (!) que l’entreprise, encore appelée Eazymove, commercialise son premier modèle. Encore bien loin des standards actuels, ce premier VAE pèse 40 kg et arbore une batterie au plomb !

Aujourd’hui, Neomouv est résolument tourné vers l’avenir avec cinq brevets déposés depuis 2016. Sa gamme ne cesse de s’étoffer avec des modèles pour tous les besoins : urbain, pliant, cargo, VTC, VTT.

Pour l’assemblage et la peinture de ses vélos, Neomouv a fait confiance au savoir-faire européen en se tournant vers la “Bike Valley” portugaise. Pas d’inquiétude pour le service après-vente toutefois puisqu’il est assuré par l’équipe sarthoise et par un réseau de revendeurs agréés partout en France.

Cycles Cavale

Année de création : 2018
Localisation : Paris et Levallois-Perret pour l’assemblage 

Gamme électrique : urbain

Comme nous avons pu le voir en introduction, le vélo électrique 100% français n’existe pas encore. Mais avec les Cycles Cavale, on s’en approche beaucoup !

La naissance de cette marque, on la doit à la rencontre de trois passionnés : Martin Bouche, (il a fait ses armes pendant 6 ans aux Pays-Bas où il travaillait sur les vélos cargos), Nicolas Prado (photographe et directeur artistique, pour Cycles Cavale il s’occupe de l’identité et du design) et enfin Olivier Csuka (à la tête des Cycles Alex Singer, il est directeur de la production des cycles Cavale).  

L’objectif de la marque est d’offrir des bicyclettes élégantes, à l’identité forte, et marquées par la tradition. Le pari est réussi puisque ces vélos électriques ne ressemblent à aucun autre.

Au premier coup d'œil, difficile de dire qu’il s’agit d’un vélo à assistance électrique tant le look rétro l’emporte. Ici, pas d’écran ni de design futuriste, nous sommes face à une jolie bicyclette urbaine dont seule la batterie attachée à la partie inférieure du cadre permet de déceler la motorisation. Et même son poids plume (sous la barre des 15 kg) vous fera oublier que vous êtes au guidon d’un VAE.

Les vélos de la marque sont dessinés et assemblés en France. Cerise sur le gâteau, ils sont aussi fabriqués à 80% en France ! Pour arriver à cet exploit, Cycles Cavale s’appuie sur de nombreux savoir faire régionaux :

  • Cadres : Région Centre
  • Roues : La Guerche de Bretagne
  • Batteries : Villeurbanne
  • Pédaliers et jeux de direction : Saint-Etienne
  • Garde-boues : Pont-de-Vaux
  • Selle en cuir : Toulouse
  • Guidoline : Argenteuil
  • Blasons et plaque de certification : Huillé-Lézigné
  • Stickers : Nantes

Arcade Cycles

Année de création : 1995 (2006 pour l’électrique)

Localisation : La Roche-sur-Yon (Vendée)

Gamme électrique : urbain, VTT

Sans le savoir, il est fort probable que vous ayez déjà été au guidon d’un vélo Arcade. Pourquoi ? Parce que la société, en sus de la vente aux particuliers, s’est spécialisée dans les flottes d’entreprises mais aussi les vélos en libre service. 

Ils sont d’ailleurs présents dans de nombreuses villes en France et à l’étranger : Bordeaux, Strasbourg, Seattle, Miami, Oslo, Mexico, … la liste est longue !

Depuis 2006, Arcade Cycles propose aussi des VAE pensés et assemblés en France, plus précisément à La Roche-sur-Yon.


Sa spécialité, c’est le vélo électrique à transmission à cardan (sans chaîne) avec le modèle E-Cardan. Une très bonne nouvelle pour tous ceux qui ont peur de dérailler ou d’avoir du cambouis sur le pantalon avant d’arriver au bureau !

Douze Cycles

Année de création : 2012
Localisation : Ladoix-Serrigny (Bourgogne)

Gamme électrique : cargo

C’est après avoir remporté le premier prix d’un concours de design organisé par la ville de Copenhague que le fondateur de Douze Cycles, Thomas Coulbeaut, se lance dans le design de son premier vélo cargo.

Une très bonne idée puisque c’est le succès dès le premier modèle, sobrement nommé V1. Depuis la marque a bien évolué tout en restant spécialisée dans le vélo cargo, elle propose aujourd’hui 4 modèles ainsi qu’un configurateur pour encore plus d’options de personnalisation.

La fierté de son fondateur tient dans les 30 collaborateurs en CDI que comptent Douze Cycles et qui assurent la conception et l’assemblage des vélos en France.

Bon à savoir : les vélos cargo sont très pratiques et polyvalents ! Ils sont de plus en plus utilisés par les coursiers en ville mais aussi par les familles qui peuvent embarquer jusqu’à deux enfants en toute sécurité sur le vélo.

Maa Bikes

Année de création : 2018
Localisation : Seignosse (Landes)

Gamme électrique : fat bike, VTC

Avec Maa Bikes vous allez avoir des envies de surf sur les plages landaises ! Fondée en 2018, la marque s’est spécialisée dans la fabrication de vélos électriques à larges roues crantées, les fameux fat bikes.

Pensés pour rouler dans le sable avec votre planche, ces vélos robustes sont aussi très à l’aise en montagne et en ville.

Aujourd’hui, 7 modèles différents viennent garnir le catalogue avec majoritairement des fat bikes mais aussi un VTC.

En revanche, rien n’indique que l’assemblage des vélos est réalisé en France.

Velobecane

Année de création : 2011

Localisation : région lilloise

Gamme électrique : pliant, VTT, VTC, urbain, chopper

Spécialisée dans les vélos électriques depuis maintenant plus de dix ans, Velobecane s’attèle à démocratiser ce moyen de transport en proposant des prix toujours plus attractifs. 


En effet, le premier prix proposé par la marque se situe aux alentours de 850€ pour un vélo assemblé près de Lille, dans le Nord de la France. 

Pour réussir ce pari, la marque mise sur des expertises étrangères puisqu’elle fait produire ses pièces au Japon, en Chine, au Portugal et en République Tchèque. Mais ce n’est pas tout, chez Velobecane tout est centralisé : la conception, la vente, le marketing, absolument tout !

Vepli

Année de création : 2015
Localisation : Villeurbanne (Rhône)

Gamme électrique : pliant

L’histoire de la marque Vepli commence en 2015 avec la mise sur le marché d’un premier modèle de vélo électrique. Depuis, l’entreprise fondée par Jiang Cao a dû se réinventer pour s’adapter au marché français toujours plus exigeant en matière de qualité. Son fondateur confie qu’une montée en gamme s’est logiquement imposée pour toucher de nouvelles cibles.

L’assemblage et le contrôle qualité des vélos Vepli sont réalisés en France car c’est à Villeurbanne, ville limitrophe de Lyon, que s’est implantée cette jeune entreprise. 

Comme son nom peut le laisser deviner, la marque s’est spécialisée dans la fabrication de vélos électriques pliants, parfaitement adaptés à la circulation dans l’agglomération lyonnaise. 

T-Bird

Année de création : 2017

Localisation : Mery (Savoie)

Gamme électrique : urbain, VTT, VTC

T-Bird est une marque française dont les locaux sont situés à Mery en Savoie. Cette société familiale s’appuie sur une équipe de professionnels de l’univers du vélo et sur l’expérience entrepreneuriale de son fondateur, Hugues Nello (président de Sensas, une marque spécialisée dans la pêche et leader de son domaine).

La marque propose aujourd’hui 11 modèles de vélos électriques.

CyclO2

Année de création : 2005

Localisation : Vaucresson (Hauts-de-Seine) et Plessis-Pâté pour l’assemblage

Gamme électrique : urbain, tricycle, cargo

Dès 2004, les deux fondateurs de CyclO2 ont conçu leurs premiers modèles de VAE avant de démarrer leur phase d’homologation aux normes françaises.

Aujourd’hui la marque propose une gamme de vélos électriques et de tricycles accessibles, assemblés en région parisienne.

Gorille Cycles

Année de création : 2015

Localisation : Capbreton

Gamme électrique : VTT, urbain, tricycle (tous en fat tyres)

Gorille Cycles est une marque landaise imaginée par Christophe Yvars. Cet ingénieur de formation a longtemps travaillé dans l’industrie automobile avant de basculer vers le deux (et le trois) roues.

Lancée en 2015, la société connaît un succès croissant et va bientôt devoir déménager ses locaux du côté d’Hossegor pour plus d’espace, passant d’une centaine de mètres carrés à 900 m2 !

Gorille Cycles propose une gamme de vélos électriques d’inspiration californienne, très marquée beach cruiser, avec de grosses roues capables d’avaler les kilomètres aussi bien sur les plages landaises qu’en ville.

Les jeunes pousses françaises

Pipop

Pipop c’est le vélo électrique sans batterie qui fait de plus en plus parler de lui. Après plusieurs années de recherches, la société STEE (électronique) a développé une technologie brevetée qui permet aux vélos Pipop d’emmagasiner de l’énergie lorsque l’utilisateur pédale pour la restituer lorsque l’effort devient plus intense.

Cette prouesse est rendue possible grâce aux supercondensateurs embarqués sur les Pipop. Le principal avantage de ce mode de fonctionnement est que vous n’êtes plus dépendant de la charge de votre vélo pour sortir, et plus de problème d’autonomie non plus ! 

Autre point positif, à la différence des VAE classiques, les composants de ce vélo ne contiennent pas de terres rares.

Pour le moment, ces vélos ne sont accessibles qu’en précommande au prix de 1995€.

WhaTT

C’est en 2020 que l’histoire commence réellement pour WhaTT, qui, après quatre ans de recherche, d’innovation (la startup a déposé 4 brevets) et plus d’un million d’euros investis voit ses premiers vélos homologués.

La grande particularité des vélos de la marque est de proposer une assistance à la demande grâce à une double transmission. Pour faire simple, vous disposez d’une transmission classique par chaîne d’un côté et d’un boost électrique de l’autre.

Le fait d’avoir deux transmissions distinctes permet donc de rouler facilement même quand vous n’avez pas de batterie ! Un compromis idéal pour ceux qui veulent garder le contrôle et n’utiliser l’assistance qu’en montée par exemple. L’assistance est déclenchée et gérée manuellement par l’utilisation grâce à une gâchette au guidon.