Voyager avec mon vélo électrique dans les transports en commun

Prendre votre vélo électrique dans les transports en commun peut se révéler très pratique si vous avez besoin d’emprunter le métro, le bus ou encore le RER sur votre trajet. C’est aussi une solution que vous pouvez adopter pour vous rendre facilement sur des lieux de balade le week-end. C’est ce que l’on appelle “l’intermodalité”. Mais voyager avec votre VAE dans les transports n’est pas toujours aussi simple que ce que l’on pense : voici le point sur les règles à suivre pour vous déplacer en toute sérénité, sans gêner les autres usagers et sans risquer d’amende. 

Peut-on prendre son vélo électrique d’occasion dans les transports en commun ?

Si vous vous demandez s’il est possible d’emmener votre vélo électrique d’occasion dans les transports en commun, la réponse est non pour la majorité des transports (il existe quelques exceptions détaillées ci-dessous). En effet, embarquer  son  vélo  non  démonté  à  bord  des  transports collectifs est souvent compliqué. La plupart du temps, pour pouvoir le faire, il faut impérativement posséder un vélo pliant. L’explication vient bien sûr du fait qu’un vélo traditionnel prend beaucoup de place, empêchant ainsi certains passagers de monter à bord, notamment pendant les heures de pointe. De plus, les gares sont souvent non adaptées à la circulation des piétons avec vélo. 

Les vélos pliants sont donc beaucoup mieux tolérés, puisqu’ils sont la plupart du temps considérés comme des bagages à main. Pliés en quelques secondes, les VAE pliants sont vos meilleurs alliés si vous comptez utiliser les transports en commun sur vos trajets quotidiens. 

Devant l’augmentation de l’usage des vélos et vélos électriques en ville, les choses devraient cependant prochainement évoluer. C’est en tout cas ce que prévoit la loi d’orientation des mobilités, qui doit faciliter l’intermodalité vélo-transports collectifs. Elle prévoit notamment le développement de stationnements sécurisés pour les vélos dans les gares et pôles d’échanges avant le 1er janvier 2024 (Code des Transports, article L. 1272-1), mais aussi la  généralisation  de  l’emport  des  vélos dans les cars et trains (Code des Transports, articles L. 1272-5 et L. 1272-6).

La réglementation des vélos dans les transports en commun (bus, RER, métro, tram…)

Selon les villes et selon le type de transport en commun que vous utilisez, les règles concernant les voyages avec votre vélo électrique diffèrent. Voici un tour d’horizon des villes et des modes de transports ainsi que des contraintes qui s’y appliquent. 

Prendre son vélo électrique dans le bus

Généralement, les vélos et vélos électriques sont interdits dans les bus de ville, pour des raisons évidentes de place… sauf si vous possédez un vélo pliant ! Néanmoins, dans certaines villes, les vélos, même pliés, ne sont pas autorisés. N’hésitez donc pas à consulter le site du réseau de bus de votre ville pour connaître vos droits. 

Si vous empruntez des lignes de bus longues distances, les règles ne sont pas les mêmes. En effet, depuis le 1er juillet 2021, les autocars neufs utilisés pour des services réguliers de transport public routier de personnes, à l'exception des services urbains, sont équipés, à leur mise en service, d'un système pour transporter au minimum cinq vélos non démontés. 

Emmener son vélo électrique dans le RER

Il est possible d’emmener votre vélo électrique dans certaines lignes du RER (A, B, C, D et E) et en respectant certaines plages horaires :

  • les samedis, dimanches et jours fériés toute la journée,
  • les autres jours avant 6h30, entre 9h et 16h30, puis après 19h.

Pour stationner votre VAE à bord du RER, vous devez le placer sur l’une des plateformes réservées à cet effet (elles sont signalées à l’aide d’un pictogramme de vélo). Évidemment, toute circulation à vélo ou vélo électrique est strictement interdite dans les enceintes et dans les voitures du RER. 

Vélo électrique et TER

Il est possible d’emmener votre vélo électrique à bord de la majorité des TER, de façon gratuite. Pour cela, il convient de le suspendre ou de le stationner aux emplacements prévus à cet effet. En revanche, ces places sont limitées et ne peuvent être réservées. Selon les régions, des modalités d’embarquement spécifiques peuvent être mises en place.

Monter dans le métro avec son vélo électrique

Selon la ville où vous vous trouvez, prendre votre vélo électrique dans le métro peut être autorisé ou interdit : 

  • À Paris, la RATP interdit d’emporter votre vélo électrique (même pliant) dans le métro, sauf sur la ligne 1 où le transport d’un VAE est possible le dimanche et les jours fériés, jusqu’à 16h30.
  • À Rennes, Lille Marseille et Toulouse, seuls les vélos électriques pliants sont autorisés dans le métro, à condition qu’ils soient pliés et ne gênent pas la circulation des autres usagers.
  • À Lyon, tous les vélos (pliables et non pliables) sont interdits dans le métro (hormis sur la ligne C).

Voyager en tram avec son vélo électrique

Comme dans le cas du métro, selon les villes, le vélo électrique peut être accepté ou non dans les trams :

  • À Paris, Lyon et Toulon, les vélos, même pliants, sont interdits dans le tram.
  • À Bordeaux, Lille, Marseille, Montpellier, Nice, Rennes, Strasbourg, Toulouse et Tours, les vélos pliants sont acceptés dans le tramway, sans restriction d’horaires à condition qu’ils soient pliés et ne gênent pas les autres usagers. 
  • À Clermont-Ferrand, les vélos pliants sont autorisés dans le tramway si les conditions d’affluence le permettent, à l’exception du lundi au samedi de 7h à 9h et de 16h à 19h. La compagnie de transport limite la présence à un vélo maximum par extrémité de rame.
  • À Nantes, les vélos pliants peu encombrants avec courroie et pédales rétractables sont acceptés dans le tramway. Si votre vélo pliant n’a pas de courroie, il doit être protégé dans une housse.

Avoir son vélo électrique dans le transilien

Vous pouvez voyager en Île-de-France dans le transilien avec votre vélo en respectant certaines plages horaires : 

  • du lundi au vendredi avant 6h30, entre 9h30 et 16h30 et après 19h30
  • les samedis, dimanches et jours fériés.

En revanche, en cas de forte affluence, votre vélo ne sera pas accepté à bord du transilien, sauf s’il est pliant. Dans ce cas, vous pouvez emprunter le transilien sans aucune restriction. 

Embarquer son vélo électrique dans le TGV

Il est possible de voyager avec votre vélo électrique sur tous les trains TGV INOUI. Certains d’entre eux disposent d’espaces vélos réservables. 

Si vous voyagez avec un vélo non pliable, non démontable, la réservation d’une place pour votre vélo est obligatoire lors de l’achat de votre billet de train, avec un coût de 10€. Votre VAE devra impérativement être rangé dans un espace dédié. Vous bénéficierez d’une place à proximité. 

Pour voyager gratuitement avec votre vélo électrique en TGV, celui-ci devra être démonté et rangé dans une housse ou être un vélo électrique pliant. En revanche, les vélos électriques cargo ou longtail ne sont pas acceptés à bord des TGV. 


Nos conseils pour voyager avec son vélo électrique dans les transports en commun

Les vélos électriques pliants sont acceptés dans beaucoup de transports en commun. En revanche, il convient de respecter certaines règles lorsque vous voyagez avec votre VAE, pour que votre trajet se déroule bien.

Nous vous conseillons par exemple de plier votre vélo électrique avant l’arrivée de votre transport, de façon à ne pas retarder son départ. Dans la mesure du possible, privilégiez les heures creuses pour emprunter les transports collectifs avec votre vélo électrique d’occasion et placez-vous dans un endroit où vous ne gênez pas. Si vous possédez une housse de rangement, utilisez-la afin d’éviter que votre vélo électrique ne s’accroche aux autres usagers. Placez votre VAE de façon stable, au sol, et veillez à ce qu’il ne tombe sur personne. Même si les vélos électriques pliants sont souvent assez légers, ils pèsent au minimum une douzaine de kilos pour les modèles les plus perfectionnés. De quoi blesser quelqu’un en cas de chute !

Le vélo électrique pliant d’occasion : un vélo pratique pour voyager en toute facilité

Souvent légers, pliables en quelques secondes, les vélos électriques pliants sont extrêmement pratiques si vous devez emprunter les transports en commun avec votre VAE. Retrouvez chez Upway des vélos électriques pliants reconditionnés, dans un état proche du neuf et à petit prix. 

Les vélos électriques pliants sont une spécialité de la marque française Eovolt. Ses VAE sont notamment plébiscités pour leur légèreté, avec par exemple le modèle Eovolt Confort et ses 14 kg seulement, qui est assemblé à la main en France. La marque a développé un système de pliage qui permet de faire rouler votre VAE plié au sol, comme vous le feriez avec une valise à roulettes. Upway vous conseille également la marque Velair avec le vélo électrique Velair Urban : le best-seller de la gamme pliable de cette autre marque française.