Le vélo électrique est une solution de déplacement de plus en plus prisée. Au guidon de votre VAE, vous pouvez en effet vous déplacer jusqu’à 25 km/h, sans fournir beaucoup d'efforts. Ce mode de transport vous permet ainsi d’arriver au travail en évitant les bouchons et sans vous sentir fatigué. C’est également une bonne solution pour faire une balade et, selon les modèles, des sorties bien plus sportives, en forêt ou même en montagne, sur des terrains parfois très escarpés. 

Mais le plaisir de rouler à vive allure sans forcer est lié à l’autonomie de votre vélo électrique. Nous vous expliquons tout sur son fonctionnement et la distance que vous pouvez parcourir en VAE.

Combien de kilomètres peut-on faire avec un vélo électrique ? 

Il existe une multitude de modèles de vélos électriques dont l’autonomie s’étend généralement de 50 à 120 km ! Le modèle Tanana Dry 6 de Kayza, qui est un vélo électrique de trekking, propose par exemple une autonomie de 120 km.  En moyenne, un vélo de ville électrique classique vous permet de faire 70 km avant de nécessiter une recharge. Mais la distance que vous pourrez parcourir sur votre VAE dépend de plusieurs éléments. 

D’ailleurs, que se passe-t-il lorsque votre e-bike n’a plus de batterie ? Pas de panique, vous ne resterez pas perdu au milieu de nulle part. Il vous sera toujours possible de pédaler comme sur un vélo classique. Attention cependant, avec ses équipements électriques, un VAE est plus lourd qu’un vélo traditionnel. Le pédalage pourra donc être plus laborieux. Voilà pourquoi il est important de bien choisir votre vélo électrique, en définissant notamment l’autonomie nécessaire à votre utilisation. Une fois arrivé à destination, il ne vous restera plus qu’à brancher la batterie sur secteur. Selon les modèles, elle sera complètement chargée en 4 à 7 heures. 

Le rôle de la batterie sur l’autonomie de votre VAE

L’un des éléments à prendre en compte pour profiter d’une bonne autonomie sur votre vélo électrique et ainsi parcourir un maximum de distance, c’est la batterie. Ce composant constitue la source d’énergie de votre VAE, elle détermine donc en partie l’autonomie de celui-ci. 

Pour savoir combien de distance vous pouvez parcourir avec votre vélo électrique, il faut savoir que l’autonomie de votre batterie dépend de sa capacité exprimée en Wattheure (Wh). Plus celle-ci est importante, plus l’énergie embarquée par la batterie sera importante et plus vous aurez d’autonomie. Certains fabricants ne communiquent pas sur la capacité en wattheure mais plutôt sur la capacité exprimée en Ampère heure (Ah) et sur la tension. La tension (déterminant la force délivrée par la batterie, soit l’énergie qui va être transmise aux récepteurs) étant quasiment toujours de 36V, c’est donc l’ampérage qu’il faudra privilégier car il varie entre 5Ah à 18Ah. Pour calculer la capacité en Wh de la batterie de votre vélo électrique, il vous suffit de multiplier la tension en volt (V) par la capacité en Ampère heure (Ah). Par exemple, une batterie de 36V 14Ah aura une puissance de 36V x 14Ah = 501 Wh.

On estime en moyenne pour une batterie de 260 Wh une autonomie autour de 40 km, pour une batterie de 375 Wh une autonomie de 60 km et pour une batterie de 520 Wh, une autonomie autour de 80 km. Mais attention, gardez à l’esprit que l’autonomie donnée par les constructeurs est à titre indicatif : elle est souvent calculée dans des conditions de circulation favorables. Elle permet seulement de donner un ordre d'idée. 

La durée de vie d’une batterie peut facilement atteindre 500 cycles de charge avant de perdre en autonomie. Avec 60 à 100km par cycle, un vélo électrique peut faire entre 30’000 et 50’000 km avant une possible perte d'autonomie (Bosch a récemment affirmé que leurs batteries ont une durée de vie de 30’000km et Shimano garantit 60% de capacité après 1000 cycles de charges). La durée de vie de votre batterie est donc entre 4 à 6 ans minimum et peut, suivant votre usage, aller jusqu’à 8 ans avant de perdre en capacité. Dans ce cas là deux solutions s’offrent à vous : en racheter une neuve chez le constructeur ou opter pour le reconditionnement, qui est une remise à neuf intégrale de votre batterie. 

Autonomie de votre vélo électrique : cela dépend aussi de vous !

Si les éléments mécaniques de votre VAE influencent le nombre de kilomètres que vous pourrez effectuer, votre comportement au guidon joue également ! Voici quelques éléments qui peuvent vous faire perdre ou gagner quelques kilomètres d’autonomie.

Votre style de conduite en VAE

La plupart des modèles offrent aujourd’hui plusieurs niveaux d’assistance électrique. Plus vous sollicitez une aide importante, et plus la batterie de votre vélo se videra vite. Ce sera également le cas si vous roulez en milieu urbain et que vous vous arrêtez et redémarrez plusieurs fois. 

D’autre part, les vélos électriques sont équipés soit d’un capteur de puissance soit d’un capteur de rotation. Un paramètre qui joue sur l’autonomie : un capteur de puissance augmente votre propre force, tandis qu’un capteur de rotation fournit une assistance lorsque vous pédalez. Autrement dit, le capteur de rotation fournit toujours une assistance maximale, ce qui réduit l’autonomie de votre VAE.

Le terrain où vous circulez

Autre paramètre à prendre en compte pour l’autonomie de votre vélo électrique : le terrain sur lequel vous évoluez. Des routes plates et goudronnées solliciteront assez peu la batterie, tandis que des chemins bruts avec beaucoup de montées nécessiteront davantage d’assistance et donc de consommation d’énergie. 

Ainsi, avec une batterie identique, vous ne parcourrez pas autant de kilomètres si vous êtes en ville sur un terrain plat ou à la campagne en milieu vallonné. Il est donc important de regarder l’autonomie offerte par la batterie avant d’acheter un vélo électrique. Plus vous comptez vous déplacer sur des terrains escarpés, plus une autonomie importante sera confortable. 

La météo lors de votre sortie

La météo est aussi un élément extérieur à votre vélo électrique qui influence son autonomie. Si les températures sont très basses (sous 0 degré), la batterie accumule moins d’énergie et vous ne vous permettra pas de parcourir autant de kilomètres qu’habituellement. Ne vous inquiétez donc pas si l’autonomie de votre vélo électrique diminue en hiver.

Le vent joue aussi un rôle sur VAE. Un vent de face provoquera un ralentissement de votre allure, ce qui vous entraînera probablement à solliciter plus d’assistance électrique. Au contraire, un vent de dos vous fera gagner en vitesse, réduisant l’utilisation de l’assistance. Si vous vivez dans une région venteuse, il s’agit donc d’un paramètre à prendre en compte. 

Une question de poids

Votre poids est aussi un facteur qui influence l’autonomie de votre vélo électrique ! Plus vous êtes lourd et plus votre vélo consomme d'énergie pour vous assister dans le pédalage. Gardez donc en tête que votre morphologie a un impact sur le nombre de kilomètres que vous pouvez parcourir en bénéficiant de l’assistance électrique de votre VAE. Mais vos propres kilos ne sont pas les seuls à entrer en jeu : le poids total du vélo et de votre chargement a aussi un impact sur l’autonomie. 

Comment améliorer l’autonomie de votre vélo électrique ? 

En choisissant un vélo électrique adapté à vos conditions d’utilisation, vous devriez parcourir un nombre satisfaisant de kilomètres sans vous épuiser. Mais il existe également des astuces pour améliorer l’autonomie de votre vélo électrique et ainsi gagner quelques kilomètres d’assistance. 

Il est tout d’abord important de vérifier régulièrement le bon état de divers éléments tels que la pression des pneus (des pneus bien gonflés consomment moins) et le système de freinage. Lorsque vous n’utilisez pas votre vélo électrique, débranchez la batterie. 

Essayez également d’utiliser intelligemment les vitesses. Par exemple, pour démarrer à plat, servez-vous de la vitesse 2 ou 3, puis modifiez-la progressivement. Adoptez une conduite flexible en ville : à l’approche d’un feu rouge, il est conseillé de ralentir à l’avance plutôt que d’avoir à vous arrêter. Le redémarrage consomme en effet beaucoup d’énergie. Il est aussi recommandé de rouler avec une faible assistance et de l’augmenter dans les montées ou si vous vous sentez fatigué.

De même, il est important de bien entretenir la batterie, de la charger régulièrement (tous les 60 jours minimum, avec le chargeur d’origine) et de la maintenir en bon état, en la conservant dans un endroit sec et frais. Lors de l’achat de votre vélo électrique, il est fortement recommandé de faire un cycle complet de charge et de décharge avant de la recharger à nouveau. Ce processus peut être fait tous les 5 000 km pour un entretien optimal de votre batterie. Comme pour votre smartphone, il est fortement déconseillé de laisser votre VAE se recharger toute la nuit : retirez le chargeur dès que la charge est totale. 

Essayez votre vélo électrique pour bien le choisir

Vous l’aurez compris, la distance que vous pourrez parcourir avec votre vélo électrique dépend de plusieurs facteurs. Il est donc important de bien vous renseigner sur les caractéristiques du VAE que vous souhaitez acheter et de les comparer avec les conditions dans lesquelles vous comptez l’utiliser.

Le mieux est de tester votre vélo électrique avant de finaliser votre choix. On constate souvent que deux personnes qui essayent le même modèle de vélo n’ont pas le même ressenti. Celui-ci varie beaucoup en fonction de leur expérience, de leur niveau de pratique, mais aussi de leurs attentes. 

C’est pour cette raison qu’Upway vous laisse 14 jours pour essayer votre vélo. Si le modèle choisi ne vous convient pas, le retour est possible. Pour pouvoir être retourné, votre article doit avoir été utilisé de manière raisonnable et doit être dans l'état où vous l'avez reçu. Il doit aussi être dans son emballage d'origine.

22 mars, 2022 — Kamilla Lambotte