Le vélo électrique speed bike qu’est-ce que c’est ?

Le vélo électrique speed bike est également appelé speed pedelec. Le speed bike électrique monte à 45 km/h et vous permet donc de parcourir de plus grandes distances en un temps donné. Son moteur est de 350 Watts voire 500 pour certains et le fait entrer dans la catégorie des cyclomoteurs avec motorisation de moins de 50cc.

Visuellement il ressemble à un vélo à assistance électrique classique avec une selle, un guidon, des freins, un pédalier, un dérailleur, un cadre et des roues. Son style se rapproche d’un VAE de type vélo de ville, VTC (vélo tout chemin) ou vélo de route, pour la majorité des modèles de vélos électriques en tout cas. La différence vient de sa puissance. Les VAE, vélos à assistance électrique, ont une vitesse maximale autorisée de 25 km/h pour un moteur de 250 Watts, le maximum autorisé en Europe, y compris pour les VTT électriques

Cyclomoteurs ou vélos électriques ?

Ce deux-roues reste néanmoins un type de vélo à assistance électrique car il vous faudra pédaler pour avancer et actionner l’assistance électrique contrairement au cyclomoteur qui nécessite un pédalage au démarrage uniquement. Les cyclistes peuvent donc sans crainte l’adopter, l’effort physique recherché dans le cyclisme est bien présent.

Une plus grande puissance et plus de responsabilité

Aux yeux de la loi, le speed bike est classé dans la catégorie des cyclomoteurs, ce qui lui ferme l’accès aux pistes cyclables et aux contresens dédiés aux vélos. Le vendeur doit vous fournir un certificat de conformité attestant que votre vélo électrique est homologué. Les pièces de rechange autorisées sont uniquement celles inscrites dans le certificat de conformité. Il doit être immatriculé, avoir une assurance dédiée et une vignette qui sera apposée sur la fourche ou le garde boue.

Sont interdits les équipements comme le siège bébé ou une remorque, sont obligatoires un rétroviseur, sa plaque d’immatriculation, des feux puissants, un klaxon et des pneus plus larges.

Pour rouler, plusieurs obligations légales sont à remplir. Être âgé de 14 ans minimum et être détenteur d’un permis A, B, AM ou du BSR (le brevet de sécurité routière).

Le port du casque est obligatoire dans le cas de la conduite d’un speed bike contrairement aux autres bicyclettes électriques. Le casque doit être un casque homologué ECE2205, c’est-à-dire un casque de moto ! Toutefois certains fabricants ont sorti des casques « spécial speed bike ». Des gants sont l’autre accessoire de la tenue obligatoire, comme pour le casque, les gants seront des gants de motos tels que définis par la norme EN13594 :2015.

L’achat d’un vélo de ce type n’est pas anodin. Son prix d’achat élevé justifie à lui seul l’adoption d’un ou deux antivols.

Speed bike, le VAE adapté à la circulation urbaine

Les speed bikes sont les vélos urbains par excellence. Avec 45 km/h un speed bike peut aisément s’insérer dans la circulation urbaine, du fait de sa maniabilité il réagit avec agilité pour se dégager d’une situation de blocages, d’embouteillages ou lors d’un dépassement, contrairement à un scooter. La vitesse conférée par l’assistance électrique est modulable comme sur un vélo urbain électrique et ne dépend que de vous. L’autonomie des batteries lithium-ion des VAE en général vous permet par ailleurs de faire de nombreux trajets.

La mobilité électrique ne cesse de se développer, la vente de vélos avec un moteur électrique ne fait pas exception.

Voir plus